Comment le vélo électrique va-t-il révolutionner notre mobilité ?

person Posté par: Vélobécane list Dans: L'actualité du vélo électrique favorite Frappé: 175

En cette rentrée 2019, les vélos électriques prouvent à nouveau leur adoption en France avec une explosion des ventes qui ont pratiquement doublé en l’espace d’un an. Mais pourquoi suscitent-ils autant d'intérêt et comment vont-ils révolutionner notre mobilité dans le futur ?

D’ici quelques années, les vélos électriques pourraient aider les transports en commun à résoudre le problème du PREMIER et DERNIER kilomètre, en encourageant les usagers à utiliser des solutions de transport complémentaire comme les vélos et trottinettes électriques. Ainsi, ils permettraient de réduire les coûts du transport en commun, mais comme toute solution les vélos électriques ont encore beaucoup de défis à relever pour y parvenir. 

Pour que les vélos électriques aient un impact sur le problème du transport en commun du premier kilomètre et dernier kilomètre, les collectivités doivent aujourd’hui s'attaquer à la mise en place d’infrastructures pour le transport et le stockage. 

Qu'est-ce que le problème du premier et dernier kilomètre ?

Aujourd’hui, peu d'habitations en périphérie des villes sont construites près d’une ligne de métro ou de tramway. Donc si un usager veut se rendre de chez lui à son travail en utilisant les transports en commun, il doit se rendre à un arrêt de bus avant d’atteindre la première ligne de métro ou de tram. C'est le premier kilomètre du trajet.

Lorsque ce même usager arrivera à une station près de son bureau, il y aura encore une certaine distance à parcourir, car, encore une fois, le bureau n'est probablement pas construit à proximité d’une ligne de transport en commun. C'est le dernier kilomètre du trajet.

hEWCzYpXlZ24dgm6FSXxXOlsPTwPjEB89czfADAS

Le premier et dernier kilomètre représentent donc la distance, qui est la plupart du temps, la plus compliquée dans les trajets du quotidien.  À première vue, cela peut sembler simple, mais le premier et le dernier kilomètre peuvent être intimidants pour les habitants préférant souvent utiliser leur voiture par commodité, même si cela rallonge la durée et le coût du trajet.

Comment les vélos électriques pourraient-ils aider à résoudre le problème du premier et dernier kilomètre ?

Les vélos électriques sont une solution possible au problème du transport en commun. En particulier, les vélos électriques privés peuvent être particulièrement bien adaptés pour le premier kilomètre du voyage.

Prenons l'exemple d'un trajet quotidien. Célia doit aller de chez elle à son bureau. Le trajet est d'environ 20km. Pour se rendre au métro le plus proche, elle doit marcher 12 minutes. Elle a ensuite 20 minutes de métro et doit marcher à nouveau 8 minutes pour se rendre sur son lieu de travail. 

Au total, le trajet de Célia durera 40 minutes le matin et 40 minutes le soir. Dans de nombreux cas, les français préfèrent utiliser leur voiture pour se rendre au travail, leur permettant ainsi d'économiser quelques minutes et ne pas avoir à marcher. Cela est d’autant plus vrai dans les villes comme Montpellier, Marseille et Bordeaux où le nombre d’habitants ne permet pas d’avoir autant d'arrêts que dans la capitale. 

Célia pourrait donc utiliser un vélo ou un trotinnette électrique pour faciliter son trajet sur les sections à pied et gagner de précieuses minutes, sans encombrer le trafic routier, tout en profitant de la rapidité des transports en commun. 

Mais pour arriver à changer les habitudes des usagers, trois enjeux majeurs sont à relever. Il s’agit de proposer des infrastructures adaptées, faciliter le transport des vélos électriques et enfin sécuriser leur stockage. 

Les pistes cyclables et infrastructures

Le premier problème d'un usager est de se sentir en sécurité et à l'aise sur le trajet de la maison à la station de transport en commun (ou de son travail au transport en commun). 

Pour cela, nos villes doivent entreprendre la mise en place d’infrastructures adaptées à ce mode de transport. Même si de plus en plus de pistes cyclables sont accessibles en centre-ville, cela devient vite plus compliqué en périphérie des grandes villes, ainsi qu’en campagne. Ces dernières années, les communes ont pris conscience de cette demande et aménagent des pistes cyclables sur de nombreuses routes en proposant un éclairage adapté pour faciliter les déplacements en vélo électrique. 

Ce défi est donc en bonne voie de résolution et permettrait à de nombreuses personnes de sauter le pas vers ces nouveaux moyens de transport. 

Les vélos électriques, grâce à leur motorisation, permettront ainsi de surmonter beaucoup d'autres défis associés au trajet jusqu'aux transports en commun. Par exemple, les vélos électriques permettront de se déplacer plus rapidement, de surmonter des obstacles comme des collines, et évitera aux usagers tout risque de transpiration avant d’arriver sur leur lieu de travail. Il n’est jamais agréable d’arriver tout transpirant devant ses collègues.

Transport d'un vélo électrique

Reprenons notre exemple avec Célia. Au moment d’arriver à la station de métro, cette dernière devra trouver une solution pour entreposer ou emporter son vélo électrique. Ces dernières années, on voit de plus en plus de vélos électriques pliables sur le marché. Célia pourrait ainsi le prendre avec elle dans le métro et le réutiliser pour le dernier kilomètre jusqu’à son lieu de travail.

Malgré cela, c’est encore un défi aujourd’hui. Les transports en commun doivent être pleins de passagers pour réaliser les économies nécessaires afin de les rendre abordables. Or, un vélo électrique peut prendre beaucoup de place dans un métro ou un tram.

Pour remédier à ce problème, les systèmes de transport en commun devront déterminer combien d'usagers supplémentaires ils obtiendraient s'ils disposaient d'un moyen facile de prendre un vélo électrique dans un bus ou un tram.

Parking de vélos électriques

Une autre solution pourrait consister à mettre en place des solutions de stockage sécurisé dans les stations de transport en commun. Si Célia va garer son vélo électrique à la station du tramway plutôt que de l'emporter avec elle, elle voudra le garder dans un endroit sûr.

Les vélos électriques coûtent cher et ils sont composés d'énormément d'électronique fragile. De plus, ils peuvent avoir d'autres composants coûteux comme la batterie ou encore les différents accessoires. Le vol est donc un réel problème.

Là encore, cela nécessite un investissement de la part des communes, afin de proposer des solutions de stockage adapté pour les utilisateurs de vélo électrique. Même si nous avons vu plus tôt que les vélos électriques pliables permettent un transport plus facile, cette solution ne sera pas adaptée à tous. On peut prendre l’exemple d’une personne qui marche 20 minutes pour aller de son domicile jusqu'à la station de transport en commun la plus proche, il met seulement 2 minutes pour marcher ensuite jusqu’à son travail.

On pourrait donc imaginer des stations de stockage pour les vélos, VAE (Vélos à Assistance Électrique) et trottinettes électriques. Sous la forme de parking fermés, ces lieux de stockage pourraient aussi permettre la recharge de nos vélos électriques. Des systèmes de caméra peuvent également être requis pour assurer une bonne sécurité des véhicules.

La solution au premier et dernier kilomètre

Les vélos électriques peuvent contribuer à apporter une solution au problème des transports afin de modifier en profondeur nos habitudes en terme de mobilité. Malgré cet intérêt certain, de nombreux défis sont encore à relever pour obtenir des résultats probants. En effet, du côté des fabricants, il s’agit de proposer des vélos électriques à la fois ergonomiques et facilement transportables ou stockables. Du côté des communes, il est nécessaire de mettre en place des solutions pour assurer la sécurité dans l’utilisation des vélos électriques, mais aussi de créer des infrastructures logistiques pour le stockage et les déplacements en transport en commun. 

Ce qui est certain, c'est qu’il y a aujourd’hui de plus en plus d’adeptes des vélos électriques, ce qui incite tous les acteurs de la mobilité à mettre en place des solutions innovantes pour révolutionner notre façon de circuler dans nos villes de façon plus simple, rapide et écologique. 

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre