Batterie velo électrique : comment la retirer et la recharger efficacement ?

Que vous utilisiez votre vélo électrique quotidiennement ou rarement, il est primordial de l’entretenir efficacement pour jouir des meilleures performances. L’assistance motorisée peut en effet vous être d’une grande aide pour vos déplacements, et pour bénéficier de ses prouesses maximales, mieux vaut s’occuper soigneusement de la source principale du système : la batterie. Pour tous les propriétaires de VAE, optimiser l’efficacité de la batterie est plus qu’essentiel. Lorsqu’elle dispose d’une prise en charge adéquate, l’accumulateur d’énergie vous fournira une autonomie maximale avec une durée de vie importante. Pour aider les amateurs de vélo électrique à mieux s’y prendre, ce guide met en avant les astuces pour manipuler et entretenir efficacement la batterie d’un VAE.

Retirer la batterie velo électrique : est-ce une obligation pour la recharge ?

Beaucoup affirment que retirer la batterie d’un vélo à assistance électrique est une obligation pour pouvoir la recharger. Contrairement aux idées reçues, il existe des prototypes de cycle qui peuvent jouir d’un branchement direct sans que les propriétaires aient à exécuter d’opération de démontage.

Cependant, dans quelques situations précises il peut être utile de retirer la batterie, mais pas à chaque fois que vous souhaitez la recharger. À titre d’exemple, si vous rangez votre vélo au sein d’un local où la température est constamment basse (allant jusqu’à moins 5 degrés), lors des jours d’hiver il est fortement conseillé de retirer la batterie et de la recharger dans un endroit plus chaleureux. Il est primordial d’attendre que le dispositif soit exposé à une température ambiante suffisante avant de le mettre sous-secteur. D’un côté, si vous envisagez de vous déplacer sans votre VAE pendant environ 7 jours, il est recommandé d’éviter de laisser la batterie sur le bicycle pour ne pas réduire ses performances futures.

Dans les cas où il est utile de retirer l’accumulateur de charge, les propriétaires devront se munir des meilleures connaissances pour détacher l’équipement. Pour se faire, il est important de trouver le système de verrouillage du dispositif. Dans la majorité des modèles actuels, la serrure de maintien de la batterie velo électrique se trouve au niveau de la partie arrière à gauche. Pour déconnecter la pièce, il sera ainsi utile d’enfoncer la clé au niveau de ce fermoir et de la tourner vers la gauche. Il vous suffira alors de retirer la batterie placée sous le porte-bagage à l’aide de la poignée située à l’arrière du dispositif.

La procédure de recharge d’une batterie velo électrique 

Pour que la batterie d’un vélo à assistance électrique puisse se recharger efficacement, il est important de miser sur une procédure pertinente. Cette étape devra en effet se faire avec le plus grand soin pour non seulement permettre à l’accumulateur de profiter d’une charge optimale, mais aussi de garantir sa performance sur le long terme.

Certes, un tel processus ne nécessite pas de connaissances approfondies en matière d’électricité, cependant il est important de suivre un procédé défini pour chaque phase. En théorie, ce procédé est similaire au rechargement d’un smartphone classique : brancher le câble d’alimentation du chargeur sur une prise murale et y connecter ensuite l’appareil. Avec une batterie velo électrique, le procédé est le même cependant il est primordial de suivre l’ordre de branchement de chaque dispositif pour éviter un court-circuit interne ou une surcharge.

Pour ce faire, la prise murale devra ainsi être mise en place en tout premier lieu ; et la batterie complètera à la fin le processus de rechargement. Le procédé est aussi simple ! Toutefois dans l’idée de toujours préconiser un bon entretien de son accumulateur de charge, quelques conditions en sus sont à respecter :

-        L’usage du chargeur d’origine livré avec le vélo à assistance électrique est fortement recommandé

-        Dans le cas où le chargeur d’origine est défectueux, préférez une alternative qui jouit de la même marque que la version authentique et qui soit compatible à la batterie à disposition.

-        Enfin, si les deux situations précédentes sont irréalisables, d’autres chargeurs compatibles conçus par d’autres marques peuvent aussi faire l’affaire. Toutefois, il sera important de faire des concessions puisque ces modèles de chargeurs sont parfois moins performants et proposent une charge moins rapide. Gardez toujours en tête la compatibilité pour éviter d’endommager les cellules de la batterie.

NB : Il est important de noter que la température ambiante au sein du local de rechargement a un impact majeur avec le processus de charge de la batterie. Les concepteurs de ces dispositifs conseillent ainsi aux usagers de favoriser les espaces où la température se trouve entre 10 à 20 degrés pour leurs phases de recharge. Dans les situations où la batterie est exposée soit à une température ambiante extrême (plus de 30 degrés) soit à un climat plus froid (moins 5 degrés) ; mieux vaut attendre que l’accumulateur de charge profite d’une bonne température avant de la mettre sous-secteur. De plus, n’utilisez votre chargeur que dans un endroit sec et bien ventilé puisque ce dernier ne résiste pas à l’humidité et aux chocs.

Le statut de charge idéale pour la batterie velo électrique 

Le statut de charge idéal de la batterie d’un VAE est source de grands questionnements. Beaucoup d’utilisateurs se demandent en effet quel niveau est le meilleur ; si un rechargement est utile à chaque utilisation voire si la pleine charge est utile toutes les fois où il sera sous-secteur. Ces interrogations sont bien opportunes lorsque l’on souhaite accroître la performance de sa batterie et disposer d’une durée de vie maximale.

Ainsi, il n’est pas nécessaire de recharger la batterie à fond après chaque usage. Les nouvelles générations de batterie des VAE sont en effet au lithium-ion et jouissent d’un système qui permet de gérer de manière autonome la charge à disposition. Il s’agit d’une mini puce électronique nommée Battery System Management ou connue plus couramment sous le terme BSM. Ayant pour but de manager le stockage à disposition au niveau des cellules de la batterie, les individus n’auront pas à attendre de décharger l’accumulateur au complet avant de pouvoir la recharger.

Quand vous achetez votre VAE, la batterie dispose alors d’une charge partielle qui permet au propriétaire de l’essayer voire de l’utiliser dans l’immédiat. Cependant, les vendeurs préconisent de réaliser une recharge à pleine capacité au moins une fois. Ensuite, les usagers devront tout simplement conserver une charge moyenne entre 30 et 70 %. Selon quelques fabricants, recharger à 100 % à chaque fois peut-être une bonne idée cependant, ce n’est pas une obligation. Les individus peuvent choisir le pourcentage désiré en fonction du temps dont il dispose.
Gardez à l’esprit que dès que la batterie est pleine, il sera essentiel de la débrancher pour éviter la surcharge.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre