Entretien vélo

Le vélo est de plus en plus sollicité en tant que moyen de transport urbain. Le modèle électrique a particulièrement du succès et comme l’indique son nom, il est doté d’un moteur alimenté par une batterie. Si vous avez investi dans l’acquisition d’un vélo électrique, il est important que vous sachiez en prendre soin pour en profiter de manière durable. Voici quelques produits utiles pour entretenir comme il se doit votre vélo électrique.

Il y a 7 des produits.

Affichage 1-7 de 7 article(s)

Filtres actifs

Conserver la batterie et le moteur pour une utilisation à longue durée

Le moteur et la batterie représentent les éléments clés indispensables au fonctionnement du vélo électrique. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles ces composants coûtent cher. Pour donc les utiliser sur une plus longue période, il est crucial de bien les préserver.

Il ne faut en effet toucher la batterie que quand cela se révèle nécessaire. Lorsque c’est le cas, veillez toujours à laisser le soin à un professionnel de s’en charger afin d’éviter la détérioration de la batterie de votre vélo électrique. Il en est de même pour le moteur qui ne doit être touché que par des mains expertes.

Par ailleurs, une batterie neuve conserve sa performance même à l’issue de 3 charges complètes. Il faut aussi éviter de charger le composant au-delà du temps requis situé entre 3 ou 4 heures d’horloge en moyenne. En cas de non-utilisation du VAE (vélo à assistance électrique) sur une longue période, il faut toujours effectuer la charge complète de façon bimestrielle.

Entretenir les connectiques et le capteur de pédalage

Généralement, la connectique et les fils conducteurs ou encore les câbles sont enrobés par une gaine de protection. Toutefois, si vous faites le constat d’une écorchure sur une des connectiques, vous devez réparer la fissure à l’aide d’un ruban adhésif par exemple ou d’un matériau isolant.

Au niveau du capteur de pédalage, vous devez être attentif à la moindre trace de saleté dans la zone située entre la rondelle magnétique et la cellule de reconnaissance de pédalage. En effet, dès que la moindre salissure s’incruste dans cet espace délimité, le moteur ne se mettra pas en marche. Il faudra donc nettoyer de temps à autre cet espace à l’aide d’un linge doux et propre pour préserver l’intégrité de votre vélo électrique.

Nettoyer le cadre et le pédalier du VAE

L’entretien du cadre de votre vélo électrique demande d’effectuer un rinçage à l’issue de chaque utilisation, surtout lorsque vous conduisez dans des situations d’humidité. En effet, la salissure, les dépôts de sable ou encore la boue constituent des éléments nuisibles à long terme pour votre vélo. Alors, un nettoyage régulier à l’aide d’un chiffon humide s’impose pour éliminer les traces de ces saletés sans pour autant effectuer un lavage en profondeur.

Pareillement au cadre, des traces de salissure peuvent se glisser aussi dans les zones mobiles du VAE. Il faudra donc avant toute chose commencer à enlever les traces visibles à l’aide d’un linge humide. Si cela se révèle insuffisant et que les traces persistent, vous pourriez vous servir d’une canette d’air comprimé pour ôter tous les éléments résistants encore tapis dans les recoins du cadre. Le kit 3 brosses Zefal est un excellent matériel pour dépoussiérer le VAE même dans les parties invisibles à l’œil nu.

Quelques conseils utiles

Il ne faut recourir à une canette d’air que lorsqu’une guenille n’y arrive pas par exemple. Sinon, cela pourrait plutôt donner le résultat contraire à celui attendu. En ce qui concerne le jet d’eau à haute pression, son usage n’est pas recommandé. En effet, il pourrait faire s’infiltrer de l’eau à l’intérieur du système de roulement et engendrer à terme la corrosion. En lieu et place, un chiffon humide ferait mieux l’affaire.

Nettoyer régulièrement l’association jantes – rayons – moyeu du vélo électrique

Tous ces différents éléments peuvent être nettoyés de manière régulière avec de l’eau savonneuse. Cependant, il faudra faire attention aux extrémités des rayons, car ces derniers gardent beaucoup de dépôts de saletés. Aussi, pensez à toujours nettoyer les traces de freinage. Pour cela et au besoin, vous pourriez utiliser une éponge ou encore un linge bien rigide pour espérer éliminer totalement les résidus tenaces. Par ailleurs, il est défendu de faire usage de la laine d’acier dans le cas d’espèce.

Dégraisser le système de transmission du vélo électrique

À l’aide d’un linge imprégné d’eau et de savon, il faudra curer soigneusement l’ensemble chaîne – pignons du vélo. Ensuite, nettoyez les dérailleurs puis les plateaux. Le savon de vaisselle peut être utilisé à cet effet. C’est un dégraissant par excellence et qui convient pour le nettoyage de ces différentes parties du vélo. Cependant, pour éliminer le surplus de graisse qui encrasse certaines de ces parties, des dégraissants spécifiques tels que celui de la marque Zefal sont requis pour des effets plus satisfaisants.

Veiller à un bon entretien du système de blocage des roues et le serrage des vis

Enlever les roues pour les nettoyer se révèle une tâche bien souvent complexe si l’on n’est pas un spécialiste. Ainsi, le mieux à faire est d’utiliser une éponge pour le nettoyage des dépôts de saleté tapis dans le système de blocage. Pour cela, il faudra bouger la came, mais aussi l’écrou de réglage. De même, il faudra penser à serrer les vis et les différents écrous du VAE par précaution.

L’entretien des pneumatiques

Une fois que le nettoyage des jantes puis des rayons est effectué, la question des pneus se pose. Que ces derniers soient dotés de chambres à air ou encore qu’ils soient blindés, ils nécessitent un entretien pour un maintien en forme. Pour cela, le premier réflexe reste de scruter attentivement la bande de roulement en vue d’examiner les moindres débris. Ces derniers dès qu’ils s’entassent dans les parois des pneus engendrent à la longue des crevaisons.

Ensuite, il faut prendre l’habitude de vérifier régulièrement la pression et gonfler les pneus par quinzaine. Aussi, faudra-t-il avant chaque sortie de votre vélo vous assurer du niveau d’air des pneus pour leur donner une plus longue durée de vie et une meilleure stabilité sur la route. En général, le gonflement des pneumatiques à pression optimale confère une autonomie de votre VAE.

Effectuer un nettoyage en profondeur quand cela devient nécessaire

En dépit des nombreux nettoyages en surface, il arrive que l’on ne soit plus satisfait du résultat. Dans ce cas, un nettoyage en profondeur s’impose pour passer tous les recoins du vélo en revue et enlever au millimètre près tout résidu de saleté. Pour cela, le mieux pour atteindre un niveau de propreté optimal est d’utiliser une table ou toute autre surface de travail qui offre une bonne stabilité.

Cela présente l’avantage d’être confortable et permet également de ne pas perdre les pièces que l’on enlève lors du nettoyage. Selon votre fréquence d’utilisation, il est recommandé de réaliser l’entretien intégral de votre vélo électrique au minimum une fois en deux années.

Par ailleurs, si vous faites régulièrement usage du VAE dans des conditions extrêmes, alors un nettoyage complet une fois l’an est préconisé. Cependant, faites appel à un professionnel pour réaliser cette tâche au risque de vous embrouiller dans les vis et le montage de certaines pièces démontées.

Le nettoyage des pièces mobiles

On entend par pièces mobiles les différentes parties que composent la chaîne, l’axe de pédalier, les dérailleurs et la cassette. Pour un nettoyage en surface des pièces, un linge imbibé d’eau au besoin recouvert d’une petite quantité de savon de vaisselle suffira pour décrasser ces éléments. Mais pour un nettoyage plus en profondeur, il faudra démonter ces pièces les unes après les autres.

Ainsi, vous pourriez réaliser un lavage au cas par cas. Si vous souhaitez réaliser un entretien plus poussé de ces diverses composantes, vous pouvez retirer toutes les parties du cadre du vélo. Il faut toutefois veiller à mémoriser les endroits où vous retirez les différentes pièces pour ne pas oublier lors du montage. Du fait que chaque vélo requiert des outils spécifiques, il est toujours préférable de faire appel à une expertise avérée pour vous épauler.

La lubrification des pièces roulantes et mobiles du vélo

À l’issue de toutes ces actions visant à effectuer le nettoyage de votre vélo électrique, place maintenant à l’ultime étape : la lubrification des pièces roulantes et mobiles. Dans les espaces de la chaîne ainsi que sur les pivots, de fines gouttes d’huile déposées devraient normalement suffire pour une bonne lubrification des éléments.

Attention à ne pas trop en mettre, car cela retient plus facilement les débris. Pour vous faire une idée de la quantité d’huile qui conviendra à la chaîne, une astuce simple consiste à la tourner. Si la chaîne n’émet aucun bruit et qu’au contraire elle renvoie une fine couche d’huile, c’est que tout est parfait. À l’inverse, ajoutez le lubrifiant sans exagérer.

En définitive, il se révèle important d’effectuer l’entretien de son vélo électrique pour non seulement préserver sa valeur, mais aussi pour se mettre à l’abri de probables pannes. Un nettoyage superficiel ne requiert pas l’utilisation de matériels particuliers pour être réalisé. Généralement, un coup de chiffon humidifié et au besoin un savon de vaisselle suffisent. En revanche, un nettoyage complet année après année de son VAE exige de disposer d’équipements bien spécifiques pour sa réalisation. Au mieux des cas, il faudra faire appel à un professionnel pour vous accompagner dans un tel projet.